Sur les traces des plus anciens habitants

Distance: 
4,20km
Dénivelation: 
63,00
Durée: 
1 h

Enfoncez-vous dans le passé le plus lointain de ces régions du Priorat, dans une époque où sur les rives du grand Siurana vivaient repliés sur une haute colline ceux qui furent probablement les premiers mineurs de la comarca, il y a de cela quelques trois mille ans.

Un groupe d’hommes et de femmes qui s’installèrent de façon très intelligente à une croisée de chemins qui faisait communiquer le Priorat avec les bords de l’Ebre, via le Siurana, et aussi avec les terres du levant, par son affluent, le riu Montsant. Des hommes qui vécurent à la fin de la préhistoire, mais qui entrèrent en contact avec d’autres cultures qui connaissaient déjà l’écriture et qui, certainement, participaient à un nouveau rituel funéraire: l’incinération des morts.

Le gisement du Puig Roig (« Pic Roux ») a été découvert par hasard, lorsqu’un cueilleur de champignons y a trouvé une urne funéraire. A partir des années 1970, on a commencé des prospections, puis des fouilles dans ce village. Et aujourd’hui, on a le spectacle exceptionnel des fondations d’un des établissements humains les plus anciens de toute la Catalogne.

Nous vous proposons une promenade toute simple pour découvrir ce lieu fantastique ; une excursion parfaite à faire avec des enfants, et qui peut s’allonger si l’on sort du Masroig par la route qui mène à l’Ermita de Les Pinyeres et au riu Siurana. Dans ce cas, le parcours A-R est de 9km.

Si nous allons à pied depuis le Masroig, nous laisserons la voiture près du Cellier El Masroig et nous descendrons la rue (carrer) des Pinyeres vers le ruisseau de la Vila. Nous traverserons le ruisseau, près d’une bergerie, et nous suivrons la route jusqu’à l’Ermita (chapelle). Un conseil: faire une halte, visiter les environs de la chapelle (ancien village, détruit), monter sur l’aire et profiter de la vue sur le Siurana, sur quelques villages du Priorat, avec la montagne de Montsant comme toile de fond. Puis, nous descendons la route sur 300m, et nous prenons le chemin carrossable, à droite (indication “Sender del Puig Roig”).

Il est aussi possible d’arriver à cet endroit en voiture, en sortant du village vers le cimetière et en prenant la route à gauche, marquée “Ermita de Les Pinyeres”. Nous pouvons laisser la voiture ici et continuer à pied, ou poursuivre jusqu’au chemin du Puig Roig.

Le chemin s’enfonce dans le bois et suit parallèlement la colline de la Cova Santa (« Sainte Grotte »), où l’on dit qu’un berger a retrouvé, bien cachée à la suite de l’abandon du vieux village des Pinyeres, l’antique statue de la Mère de Dieu des Pinyeres, aujourd’hui disparue. Dès le début, on remarque l’argile et les grès rouges, abondants ici, et qui ont donné son nom à ces parages. Bientôt se dresse devant nous la colline du Puig Roig, flanquée à gauche par la Montagne de la Figuera et à droite, par les falaises du Montsant. Vers le bas, on peut admirer les vignes fertiles des rives du Siurana. Nous continuons tout droit, nous traversons des terrasses de vignes et d’oliviers. En dessous d’un mur de soutènement, le chemin tourne à gauche et entre de nouveau dans le bois. A droite, des restes de murs de pierres sèches qui témoignent du travail des anciens cultivateurs. Maintenant, cette terre est couverte de pins et de maquis. On suit toujours le chemin, en laissant à droite le sentier qui mène à Bellmunt, et on arrive à une terrasse plantée d’oliviers. En suivant le terrain par la droite, on va jusqu’à l’autre angle. C’est là que nous trouvons une marque qui nous montre le chemin à suivre, nous rentrons de nouveau dans le bois. Nous laissons en arrière une petite maison de vigne effondrée et nous arrivons au pied du Puig Roig; de grands rochers de grès rouges protègent l’entrée du village.

Un cheminement marqué par des cordes, des panneaux explicatifs nous fait connaître le site, les constructions et les habitants de ce village, qui fut abandonné à la suite d’un grand incendie…

 

 

 

 

 

Téléchargez la brochure: