Information

Difficulté
Moyenne
Distance
5.00 km
Dénivelation
200 m
Durée
3 h
Cet itinéraire est parrainé par l'hotel-restaurant La Siuranella de Siurana
(Vous pouvez réserver votre repas ou logement au 977 821 144)

Conseils:

l s’agit d’un circuit assez court, apte pour tous publics et très spectaculaire compte tenu des vues panoramiques, des rochers et des sentiers médiévaux à parcourir. Par contre, Le chemin de la Trona peut paraître très aérien pour les personnes qui ont peurs des hauteurs, aussi soyez très prudents si des enfants sont avec vous. Siurana c’est, sans doute, un des endroits les plus captivants de Catalogne du point de vue de la nature et de l’histoire. Les couchers de soleil sont inoubliables. 

Siurana fut le dernier foyer de résistance musulmane du territoire aujourd’hui appelé Catalogne. Après la chute de Tortosa et Miravet, Siurana continuait à résister. Les rochers de la Gritella et son important château coupaient le passage et faisait de ce lieu un endroit presque infranchissable. Malgré tout, le futur de Siurana était décidé. La légende raconte que juste avant la défaite, la fille du vali (gouverneur) de Siurana, la belle Abdelazia, plutôt que de se voir captive des chrétiens,  apparut sur un superbe cheval blanc et se dirigea très rapidement vers la falaise au pied du mur du château. C’est là que l’animal fit un saut impressionnant et ensemble ils disparurent mortellement dans le vide. Les incrédules trouvèrent la marque du fer du cheval de la reine dans la roche, comme preuve du dernier élan du corsaire pour emmener Abdelazia vers l’immortalité. 

L’excursion proposée vous invite à rêver de princesses maures et des jours de gloire de Siurana, mais surtout elle permet de revivre deux des accès historiques, probablement les plus évocateurs, de cet endroit singulier et captivant. L’itinéraire commence en suivant le chemin de la Trona qui sort à côté des ruines du château, à un extrême du terrain qui actuellement est un parking (1). La première partie est réellement impressionnante. On marche sur un palier étroit qui coupe les parois verticales qui regardent vers la vallée de la rivière Siurana. Il s’agit d’un chemin muletier très captivant qui jadis était très utilisé par les habitants de Siurana qui descendaient tous les jours vers la rivière pour y travailler les jardins qui autrefois s’étendaient de part et d’autre des deux rivages.  

Le chemin débouche sur une piste (2). Il faut continuer vers la droite, en direction du barrage, et presque faire le tour à la pointe de Siurana. Ensuite, à droite, en surmontant des petits talus, on trouve le chemin (3) qui relie l’ancien de Cornudella à Siurana par la ravine d’Estopinyà (4). Ce chemin historique conserve encore de vieux empierrés très anciens qui sont indispensables pour comprendre le caractère singulier de Siurana.